Les Cycles d’Aïag

Le monde d’Aïag

Si les peuples d’Aïag sont aujourd’hui organisés autour des trois grands peuples que sont l’Empire de Poussière, le Royaume des Cendres et les Maîtres des Sables, il n’en a pas toujours été ainsi. Bien avant l’âge de l’Oubli qui amena à la création des différentes régions, des hommes et des femmes parcouraient les terres de ce monde.

À l’origine de toutes choses, il y a les Entités. Nées des forces primaires de l’univers, elles ont donné corps, de par leur simple présence, à la terre, au vent, à l’eau. Mais surtout elles ont défini un cycle temporel pour la réalité qui les entourait : la naissance, la vie, la mort. Bien avant la construction du monde tel qu’on le connaît aujourd’hui, les Hommes vénéraient les Entités.

L’Empire de Poussière est dirigé d’une main de fer par Ardian le 5e depuis la Cité de Granit. Grâce à l’Empire, les deux tiers de la population d’Aïag bénéficient d’une protection militaire, d’une armature politique et éducative commune et des plus extravagantes inventions technologiques.

Le Royaume des Cendres est l’incarnation même de l’idée que chaque homme peut devenir ce qu’il veut pour peu qu’il soit prêt à risquer tout ce qu’il a. La valeur est la notion la plus importante aux yeux d’un Cendreux.

Les Maîtres des Sables forment un peuple de voyageurs, de rêveurs, de penseurs mais aussi de fins politiciens. Peuple aux traditions et aux savoir-faire séculaires, les Sableux respectent la place de chaque chose dans le monde. Pour eux, le cycle de la vie et de la mort est le socle qui permet au monde d’être ce qu’il est.

Le système de jeu

Chaque personnage est défini par quatre caractéristiques dont la valeur est déterminée par un jet de D6. Les caractéristiques sont classées par ordre de priorité mais leurs valeurs ne sont pas fixes, personne n’étant à l’abri d’un mal de crâne, de courbatures, d’une mauvaise nuit en début d’aventure.

Chaque personnage possède aussi un cadran. Représentation dynamique du personnage, il sert de jauge pour la santé, la fatigue, mais également des découvertes ou du temps perdu au cours de l’aventure. Le cadran est composé de douze heures, la pierre de temps y évolue, de la première à la douzième heure, suivant les actions du héros.

Le système de jeu des Cycles d’Aïag permet d’être au second plan pour faire place à l’aventure et à l’ambiance autour de la table. Il dispose néanmoins de quelques notions de gameplay intéressantes telles que les caractéristiques et le cadran présentés ci-dessus, mais également la possibilité de recruter des alliés en cours de partie ou de fabriquer ses propres objets à travers les recettes, à l’image des MMORPG.

L’équipe des cycles d’Aïag

Tony Godin

Tony « Pandytogo » Godin est un passionné de gamedesign avant même qu’il en découvre le terme. Depuis maintenant une quinzaine d’années, il opère dans le milieu du jeu, principalement le jeu de rôle. Co-auteur de Labyrinth (chez Icare Éditions), concepteur du Cauchemar de Marty (Recueil des Démiurges en Herbe) et collaborateur sur différents projets ludiques français, il a toujours plein de projets dans les poches. Les Cycles d’Aïag est un de ces projets, le genre de jeu qui vous emmène dans de nouvelles aventures !

Fei

Fei, illustratrice freelance, autodidacte, grande fan de fantasy, de science-fiction. Elle aime les chats, le café et les personnages hauts en couleur !  je vous laisse découvrir ses œuvres sur les différentes pages qu’elle actualise régulièrement Facebook  Instagram  Twitter

Kan-J

Kan-J est orginaire de Belgique mais vit actuellement au Canada. Très tôt, il se passionne pour le dessin. Ses influences sont diverses. Quelques ouvrages vont cependant le marquer : la découverte de Jugement à Gotham de Bisley, de Hellboy de Mignola et d’Akira d’Otomo vont définitivement déclencher sa passion pour les mangas et les comics et l’influencer dans sa démarche artistique. En 2008, Kan-J embarque dans l’aventure BD avec la série Blackwood. Il a également travaillé pour Soleil et notamment sur la série Tykko des sables.

Brieuc Inisan

Brieuc Inisan est étudiant en design, passionné par l’animation. Il découvre le jeu de rôle il y a de ça seulement deux ans, mais s’y lance corps et âme sur de nombreux projets. Les Cycles d’Aïag étant l’aboutissement des travaux de cette année, il continue néanmoins son travail de collaboration avec l’équipe de rôliste TV en tant que graphiste.